Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quinté. Le Prix Marsik à Vincennes ce vendredi 9 juin 2023.


 

Direction Vincennes ce vendredi 9 Juin 2023 pour le Tiercé-Quarté-Quinté +.Dans cette épreuve, Le Prix Marsik devront s’affronter partants. La course sera disputée sur 2700 mètres, et dotée 46 000€.

Dans cette épreuve, Ilio Mannetot (1) n’était pas forcément prévu à la base mais son entourage a rattrapé le forfait. C’est le moins riche mais il possède la qualité pour briller en pareille société. Il manque d’un peu de maniabilité et a un peu de mal à négocier les virages. Sur la grande piste, il peut lui arriver de perdre du temps. Un rythme soutenu l’avantagerait. Il est capable de se glisser à l’arrivée.Iso de Keryann (4) a peu couru mais a déjà laissé entrevoir un peu de qualité. Dernièrement à Laval, il s’est retrouvé un peu loin dans le parcours pour revenir. Sa prestation était légèrement inférieure à celles qu’il avait réalisées précédemment. Il a fait ses preuves sur les 2.700 mètres de la grande piste cet hiver et Matthieu Abrivard le connaît parfaitement. Il peut viser une place à l’arrivée.Italiano Di Pao (13) a réalisé de bonnes valeurs dans cette catégorie à main droite. Sur la grande piste, il a été moins performant jusqu’à maintenant. Il découvre un bel engagement au plafond des gains, sans doute la raison d’un nouvel essai de son entourage. Il n’a pas été revu depuis un mois. Il fait partie des nombreuses possibilités pour les petites places.

Les confidences de Geny

Guillaume Gillot: Indian Pacific (2) alterne le bon et le moins bon depuis ses débuts. Pourtant, il n’est pas spécialement compliqué. Lorsqu’il se montre sage, il est capable de belles choses. Il possède beaucoup de tenue. C’est le moins riche du lot mais certainement pas le moins bon. Je commence à mieux le connaître. En regardant ses performances on peut se dire que ça sera tout ou rien, mais je pense que ça sera tout.

Charles Julien Bigeon: Ivalo du Bocage (3) n’était pas au top après ses bonnes performances de l’hiver. Certes, il reste sur trois disqualification mais il devrait montrer un autre visage ce vendredi. Il est nettement mieux à l’entraînement et il sera, cette fois, pieds nus. De plus, il apprécie particulièrement la piste de Vincennes. Il est en mesure de se réhabiliter.

Nicolas Catherine: In Petto (5) se montre irréprochable ces derniers temps. Il n’a pas une grosse marge de progression mais il suit tous les trains et fourni de belles fins courses lorsqu’on lui masque l’effort. Il a l’habitude de rivaliser avec de tels adversaires et l’engagement est favorable. La grande piste de Vincennes ne va pas le déranger. Il est encore compétitif pour les places.

Jean-Michel Bazire: Indy Josselyn (6) vient de se produire à Nancy mais à droite, il n’était pas à l’aise. Il aurait joué un premier rôle sans sa faute à Vincennes le mois dernier. Je lui remets les oeillères mais aussi un enrênement cette fois. Les 2.700 mètres lui conviennent bien. Je ne sais pas trop quoi en penser. En valeur, il a les moyens de très bien faire.

Nicolas Raimbeaux: Imhotep Fromentro (7) n’a pas été chanceux pour ses débuts à Vincennes mais il a réalisé une impressionnante fin de course. Je ne suis pas surpris. Je l’ai toujours apprécié. Il est parfait depuis un petit moment. Les 2.700 comme les 2.100 mètres dernièrement lui iront parfaitement. Il a ma confiance.

Stéphane Provoost: Ipsos Danover (8) a gagné deux courses au printemps et a pris des gains. Il rencontre des tâches un peu plus délicates désormais. Je le trouve un peu gras en ce moment. Il va avoir besoin de cette course. À ce niveau, il ne dispose pas de marge de manoeuvre. On va courir en dedans et espérer une allocation. Je lui préfère nettement Ioup la Boum.

Daniel Béthouart: Ipso Simardière (9) s’était imposé plaisamment, fin avril à Laval, dans un très bon chrono, avec Eric (Raffin). Dernièrement, je l’ai drivé à Meslay-du-Maine afin de préparer au mieux cet engagement favorable. Il sera, cette ofis, plauqé des antérieurs, comme lors de son succès. Il a besoin d’un bon déroulement de course mais son pilote devrait y arriver. Il détient évidemment une bonne chance.

Arnaud Hubert: Irun du Bocage (10) fait preuve d’une belle régularité depuis le début de l’année. Il s’est juste montré fautif à Nantes, le mois dernier, alors qu’il avait trop de gaz dans la ligne droite. Il s’est précipité et s’est tapé dans un genou. Vendredi, il est idéalement engagé et retrouve des adversaires qu’il connaît. Avec un bon déroulement de course, il devrait encore jouer les bons rôles de cette épreuve.

Gilles Curens: Instant Karma (11) est venu de l’arrière-garde finir très vite dernièrement et a échoué de peu pour le succès. Il se montre régulier depuis le début de l’année. Il avait bien couru sur ce parcours, cet hiver, et avait pris la quatrième place d’une épreuve semblable. Il est au top, bien engagé et confié à Franck Nivard qui le connaît bien. Il devrait logiquement accrocher une place.

Anthony Barrier: Ilfuego (12) est trotteur et donne le meilleur de lui-même. Il a du poids sous les pieds et c’est un handicap sur la grande piste forcément. Il est capable de terminer à l’arrivée à l’issue d’un bon parcours mais il est barré pour le succès.