Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quinté. Le Prix de Vic sur Ceze à Vincennes ce samedi 7 janvier 2023.


 Direction Vincennes ce samedi 7 janvier 2023 pour le Tiercé-Quarté-Quinté +.Dans cette épreuve, le Prix de Vic sur Ceze devront s’affronter partants. La course sera disputée sur 2850 mètres, et dotée de 70 000€.

Dans cette épreuve, pour sa première « vraie » course chez nous, Hulken Sisu (1) a eu un bon comportement le 1er janvier. Il s’est retrouvé un peu loin dans le parcours, mais a bien prolongé son effort. Il est peut-être un peu en dessous de nos « français » au départ de ce quinté, mais il devrait bien courir. Les 2.850 mètres ne seront pas un problème. Il peut prendre une place, indique Nicolas Bazire

Les confidences de Geny

Tomas Malmqvist: Il ne faut pas le juger sur sa course du 1er janvier. Devs Definitif (2) n’est pas fautif, mais il s’est fait couper les jambes dans la montée. Il n’a pas été marqué par cette course. Il trouve ici l’occasion de se racheter pleinement. Je l’envisageais aux premières places le 1er janvier. Ici, il a les moyens de disputer les premières places.

Jim Oscarsson: Florist (3) n’a pas pu se mettre en évidence la dernière fois, lors de ses débuts en France, et plus précisément à Vincennes. On va essayer à nouveau, pour que cela se passe mieux en cette occasion. J’espère qu’elle va afficher des progrès. Ensuite, elle sera revue en compétition dans une semaine, le 14 janvier.

Alexandre Abrivard: Hobbes (4) avait été arrêté et va donc effectuer une rentrée après plus de quatre mois d’absence. Même s’il y a longtemps qu’il a repris le travail, il risque de demander à souffler pour finir, d’autant qu’il restera ferré. Cette course va lui être profitable en vue d’un prochain objectif.

Laurent-Michel David: J’ai bien aimé sa plus récente prestation. Harina Dream (5) est meilleure quand elle vient de derrière, surtout sur les longues distances. Ici, c’est un engagement similaire à la dernière fois, sauf la distance qui change. Elle est bien. Gagner sera peut-être un peu dur, mais elle peut rentrer dans les cinq premiers avec un bon parcours.

Thierry Raffegeau: Hold Up du Digeon (6) n’était pas sur sa distance de prédilection et s’est retrouvé loin fin décembre, mais a eu un bon comportement. Il a bien encaissé ses efforts. Il va se présenter sur un parcours à son entière convenance. Il a bien travaillé en vue de cette course. Il est capable d’aller de l’avant. Il est dur. Je crains les « Bazire » en priorité, mais il a un très bon rôle à tenir.

Jacques Bruneau: Hasur Dairpet (7) a encore fourni une très bonne fin de course dernièrement, sur une courte distance, et a échoué de peu pour le premier accessit. Sur les 2.850 mètres de la grande piste, il ne va pas falloir qu’il fasse d’efforts en partant. Ensuite, il va encore subir la course. Il devra donc bénéficier de circonstances favorables pour se faire ramener et placer sa pointe, mais une place reste à sa portée.

Nicolas Bazire: Have Seven (8) réalise une très bonne première partie de meeting et répond présent. Dernièrement, sur les 2.100 mètres, il a terminé de belle manière. Il va encore très bien se défendre à ce niveau. Il est capable de s’imposer. Il détient une chance similaire à celle d’Hurella (13).

Michel Lenoir: He and Me (9) a gagné facilement en dernier lieu. Il a plus de dureté que de vitesse et on peut aller devant avec lui, à un rythme régulier. On peut tenter de l’alléger sur cette piste qui est bonne, d’autant que ses pieds sont parfaits en ce moment. Une course reste une course, mais tous les feux sont au vert concernant sa candidature.

Alexandre Abrivard: Happy Pacha (10) vient de courir à deux reprises après avoir été arrêté. Il n’a pas convaincu, mais il n’est jamais bon lorsqu’il n’est pas rapidement dans la bagarre et qu’il est ferré. Samedi, il fait face à son premier objectif de l’hiver. Il sera plaqué devant et déferré des postérieurs, comme lors de ses bonnes performances. Le lot est bien composé, mais j’espère le voir jouer les bons rôles de ce quinté.

Sébastien Houyvet: Help Me Win (11) a joué de malchance dernièrement, dans une épreuve similaire. Elle s’est retrouvée bloquée alors que le sprint était lancé. Auparavant, elle avait pris la deuxième place d’un lot intéressant. Elle est toujours au top et l’allongement de la distance ne va pas la déranger. Elle devrait accrocher une place à l’issue d’un bon déroulement de course.

Guillaume Richard Huguet: En dernier lieu, j’ai l’impression qu’Horchestro (12) est tombé un peu léger d’allures. Être déferré des quatre pieds, ce n’est peut-être pas son truc. Il avait du gaz et son driver n’avait pas débouché les oreilles. Je pense qu’il aurait été dans le coup. Il revient bien ; il est parfait au travail. C’est un lot dans ses cordes. Il peut aller devant comme attendre. Je pense qu’il devrait bien courir.

Nicolas Bazire: Hurella (13) a bénéficié d’un déroulement de course parfait le 27 décembre et s’est montrée à la hauteur au sprint pour s’imposer. C’était sur les 2.100 mètres. Elle est plus délicate au moment de la volte. Ensuite, elle est brave. Elle possède du fond, mais elle est plus performante en venant sur les autres. Avant le coup, c’est une belle chance.

Bruno Bourgoin: Hamilton Renka (14) a du mal à retrouver la bonne carburation, après avoir été arrêté. À l’entraînement, il me donne pourtant entière satisfaction. Il n’avait pas de bons engagements ces derniers temps. Il devait s’élancer en seconde ligne ou rendre la distance. Cette fois, il fait face à son plus bel engagement de l’hiver. J’en attends une réhabilitation.

Stéphane Provoost: Hidalgo des Noés (15) a bénéficié d’un break au second semestre 2022 afin de l’avoir au mieux pour la saison à venir. Il n’était vraiment pas affûté pour sa rentrée. Depuis, je n’ai pas de bonnes courses et on a préparé à la maison et en extérieur cet engagement. C’est un objectif. Il me paraît très bien. Il a des références. J’envisage le GNT 2023. Ici, il a un premier rôle à jouer.

Nicolas Bazire: First Blood (16) s’est montré un peu décevant depuis sa belle prestation dans le Championnat Européen des 5 ans en octobre. Il a un peu de caractère. Il ne faut pas qu’il se tende, sans quoi il respire mal et n’est pas aussi performant. L’engagement est idéal au plafond des gains. Il descend un peu de catégorie et est capable de se racheter.