Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quinté. Le Prix Chateau Chinon à Vincennes ce jeudi 29 décembre 2022.

 

Direction Vincennes ce jeudi 29 décembre 2022, pour le Tiercé-Quarté-Quinté Plus du jour. Dans cette épreuve, le Prix Chateau Chinon devront s’affronter partants. La course sera disputée sur 2700 mètres, et dotée de 80 000€.

Dans cette épreuve, Dea Sprint Bar (1) est une pouliche d’origine italienne bien connue sur notre sol et notamment sur la grande piste de Vincennes, où elle a déjà montré des moyens. Ainsi, elle compte une victoire sur le parcours qui nous intéresse, lors de son avant-dernière sortie, dans le Prix de Vaumas. Elle a des atouts pour réussir dans son entreprise, d’autant qu’elle sera plaquée pour la première fois. Don’t Say Gar (10) a fait mouche en dernier lieu, sur la grande piste de Vincennes, lors de sa première tentative sur le sol français. Après avoir globalement bénéficié d’un bon parcours, elle s’est imposée avec assurance. Cette fois-ci, la distance est plus longue et elle n’a aucune expérience dans le domaine. Toutefois, il serait hasardeux de sous-estimer sa candidature pour autant.

Les confidences de Geny

Vitale Ciotola: Diamante Grif (2) s’est montrée un peu trop allante au début la dernière fois. Sur cette longue distance, je vais lui retirer. Elle s’est déjà mise en évidence sur ce tracé. Elle affronte, cette fois, les mâles, mais c’est une pouliche que j’estime beaucoup. Elle peut accrocher une place dans cette catégorie.

Bertrand Le Beller: Jazzy du Pré (3) avait besoin de repos, elle a soufflé après sa prestation du 26 juin. On a pris notre temps. Elle n’a pas mal gagné en condition par rapport à sa dernière course, qui était une rentrée, mais a encore besoin de courir.

Matthieu Abrivard: Dardo Zack (4) m’avait déçu lors de sa première sortie sous mon entraînement. J’ai intensifié le travail et il a couru en progrès lors de sa dernière tentative. Il s’est retrouvé loin par le jeu des relais mais il a fourni une fin de course correcte. Le matin, il affiche une très bonne condition physique. Il sera plus à son affaire sur ce parcours. Jugé sur ce qu’il montre à l’entraînement, il peut se placer.

Jean-Rémi Delliaux: Justin Bold (5) a super bien couru la dernière fois. Avec son numéro 9 à l’autostart, il s’est retrouvé loin en partant puis cela ne s’est pas très bien passé. S’il avait eu le numéro 3 ou 4, on aurait lutté pour la victoire. La distance plus longue sera mieux. Il est plus à son affaire en venant de derrière. Sa place est dans les trois premiers avec un bon parcours.

Mme Suzanne Vachet: Joueuse du Mirel (6) évoluait sur une distance trop courte pour ses aptitudes la dernière fois et a dû produire son effort trop tôt. Elle sera plus à l’aise sur ce parcours de tenue. L’engagement est favorable mais, à ce niveau, l’opposition est toujours relevée. Il faut impérativement lui masquer l’effort pour qu’elle finisse. Comme c’est un quinté, elle peut accrocher la cinquième place si tout se passe bien.

Jean-Philippe Raffegeau: Jingle Délo (7) a encore très bien tenu sa partie, le mois dernier sur ce parcours. J’ai volontairement attendu cette course et fait l’impasse sur quelques engagements. Je ne voulais pas le présenter sur les 2.100 mètres. Il découvre des conditions favorables et a été préparé pour cet objectif. Je pars confiant même s’il affronte quelques clients, comme notamment Géricault qui l’avait devancé dernièrement.

Vincent Martens: Géricault (8) est un cheval de tout premier plan, qu’on respecte beaucoup. Il monte de course en course. En dernier lieu, il a été un peu malheureux puis a mis un bon coup de reins quand il a eu l’ouverture. Il aurait aussi bien pu s’imposer. Il est resté bien. Si tout va bien, il peut gagner. En tout cas, il doit finir à l’arrivée.

Jérémy Gaston Van Eeckhaute: Jeep du Pont (9) m’a déçu dernièrement. Malgré un bon déroulement de course, elle était déjà battue dans le dernier tournant. Nous avons fait des analyses qui n’ont rien révélé. Suite au froid, elle n’avait pas couché dehors comme d’habitude. C’est peut-être la raison de cet échec. Elle a bien travaillé mais depuis sa dernière course, je suis dans le doute. Je vais la driver sagement pour qu’elle me rassure.

Benjamin Goetz: Josh Power (11) m’a déçu lors de ses dernières tentatives à Vincennes. J’ai intensifié son entraînement et il me paraît mieux. Il bénéficie d’un engagement idéal, au plafond des gains et sur un parcours qu’il apprécie. C’est vrai qu’il a, avant tout, besoin de me rassurer mais, jugé sur ce qu’il a fait de mieux, il ne doit pas être négligé.

Filippo Rocca: Dubhe Prav (12) est allé devant la dernière fois mais ce n’est pas son fort. Il est en très belle forme et n’a pas de problème pour les longues distances. Je suis très confiant, car, s’il a un bon parcours, il est capable de faire de belles choses.

Antonio Ripoll Rigo: Jorgos de Guez (13) découvrait une tâche compliquée dans le Prix de Vincennes dernièrement. Avec ses gains, il est désormais contraint d’affronter les meilleurs. Cette sortie, à l’attelage, va lui permettre de se changer les idées en attendant de prochaines courses sous la selle. Face à de tels rivaux, il n’aura pas la partie facile.

Fabrice Souloy: Jaguar Marancourt (14) n’a pas démérité, face aux meilleurs, dans le Prix Ready Cash. Il s’élançait en dehors et le rythme peu soutenu l’a desservi mais il a fourni une bonne fin de course. De plus, il était ferré assez lourd. Dans la foulée, il découvre un engagement idéal. Il sera plaqué pour la première fois et son entraîneur l’a préparé avec soin pour cet objectif. Il ne devrait pas être loin.

Jarmo Niskanen: Joyful Diva (15) affrontait les meilleurs la dernière fois et avait hérité du numéro 9 derrière l’autostart. C’était trop compliquée de revenir dans une course sans train. Sa forme ne fait aucune doute. Elle découvre des conditions de course favorables mais elle est contrainte d’affronter les mâles. Cela dit, elle a bien travaillé et je la crois capable d’accrocher la cinquième voire la quatrième place.