Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quinté. Le Grand Handicap à Deauville ce dimanche 28 Août 2022


 Direction Deauville dimanche 28 Août 2022, pour le Tiercé-Quarté-Quinté Plus du jour. Dans cette épreuve, le Grand Handicap devront s’affronter partants. La course sera disputée sur 2725 mètres, et dotée de 36 000€.

Dans cette épreuve, Parchemin (1) est un ancien espoir classique qui se montre dans l’ensemble régulier dans des épreuves d’un bon niveau. La dernière fois, il découvrait les handicaps et un parcours en ligne droite à l’occasion du Grand Handicap de Deauville. Il n’a malheureusement pas pu s’exprimer dans de bonnes conditions, étant dans le mauvais wagon. Il est préférable de le reprendre, d’autant qu’il a fait ses preuves sur la PSF. Gladys Senora (5) n’a pas démérité dernièrement dans une listed disputée à Clairefontaine. Elle revient dans les gros handicaps cette fois, une catégorie dans laquelle elle n’a plus de marge de manœuvre. Cependant, elle n’a plus à démontrer sa qualité et a déjà bien couru à domicile. Elle n’est pas à exclure pour une place.Lamento (10) semble rattraper le temps perdu. Après une rentrée discrète, il a échoué du minimum à ParisLongchamp et, dernièrement, il s’est imposé avec désinvolture à Dieppe. Pénalisé de sept livres, il convient d’y faire attention de nouveau même si, cette fois, ce sera sur la PSF. La méfiance est de mise.Créative (11) n’a plus de marge de manœuvre à ce niveau de compétition. Il ne faut pas la juger sévèrement sur sa dernière course, où elle découvrait un tracé rectiligne. Elle a pour elle d’apprécier la PSF, mais elle va devoir s’élancer en dehors, ce qui rend sa tâche encore moins évidente. Elle ne semble posséder ici qu’une chance secondaire.

Les confidences de Geny

François Rohaut: Kahuna (2) a été nettement remonté sur l’échelle des valeurs mais, dans ce « gros » handicap, il ne porte pas une très lourde charge. Dès lors, comme il est toujours en pleine forme, on tente l’aventure en espérant une belle performance.

Jérôme Reynier: National Service (3) est censé rentrer en dernier dans les stalles car c’est un cheval dangereux, et il a été rentré beaucoup trop tôt dernièrement. Il a donc raté son départ, ce qui est préjudiciable. J’espère donc cette fois qu’il sera rentré en dernier, sinon cela pénalisera les parieurs qui lui font confiance. Il a les moyens de remporter une telle épreuve.

Christophe Ferland: Watch Him (4) a logiquement tenté l’aventure dans les Listeds où il s’est bien défendu à deux reprises. Barré dans les courses principales, on revient dans ce handicap où la référence est basse, ce qui lui permet de ne pas avoir une montagne de plomb à porter. Maintenant, le lot est de qualité et j’espère qu’il pourra finir à l’arrivée.

Carmen Bocksai: Vents Contraires (6) est régulier dans cette catégorie. En dernier lieu, il a très bien couru, mais n’a malheureusement pas pu être vraiment caché (c’est moins évident en ligne droite), ce qui lui a été préjudiciable. La PSF n’est pas un problème. Avec un bon parcours, il a une vraie chance.

Didier Prod’homme: Khochenko (7) est un chic cheval qui fait pratiquement toutes ses courses. Il est resté dans un bel état de forme depuis sa dernière sortie où il a échoué de fort peu pour le succès. Avec une course rythmée et fluide, nul doute qu’il puisse lutter pour les premières places. Il faudra compter avec lui.

Hans-Albert Blume: Frohsim (8) a été malheureux dernièrement et n’était pas encore au point. Il avait besoin de ce parcours. Maintenant, il est prêt. Je compte sur lui.

Christophe Escuder: Dragonet (9) se retrouve avec trois kilos de pénalité mais avec une forme au beau fixe. Avec un bon déroulement de course, je ne serais vraiment pas surpris de le voir finir dans la bonne combinaison.

Christophe Lotoux: Mister Grenadine (12) a fait très belle impression en dernier lieu, raison pour laquelle on recourt sur le même parcours. Il est resté très bien et c’est une suite logique. Il va faire de son mieux et on va voir si la pénalité est justifiée ou pas. En tout cas, s’il peut être un peu plus économisé qu’en dernier lieu, il n’en sera que mieux.

Marc Pimbonnet: Cleod’Or (13) n’a pas si mal couru la dernière fois en compagnie de grosses valeurs. Plus récemment, à Vichy, il est rentré déferré, tout en terminant quatrième. Il est moins performant dans les gros handicaps, mais je n’ai pas le choix des engagements.

Mlle Anastasia Wattel: Super Super Sonic (14) a un petit poids car c’est un gros Quinté, ce qui constitue plutôt un avantage. Face à de bons chevaux, c’est toujours mieux d’avoir un avantage au poids. J’ai l’impression que la PSF est un peu moins mauvaise qu’en début de meeting et que l’on revient un petit peu de derrière, ce qui nous avantagera puisque c’est un attentiste. Il est bien et j’en attends donc un bon comportement.

Francis-Henri Graffard: Nérokas (15) est bien monté sur sa course de rentrée et a déjà gagné sur ce parcours. Toutefois, il n’est pas des mieux placés à la corde (ndlr : il s’élance de la stalle 12) et la fibrée, qui est pénible, ne va peut-être pas lui convenir. C’est aussi un poulain imposant et il va peut-être encore avoir besoin de cette course.

Yoann Bonnefoy: Not So Silly (16) aurait été mieux en deuxième épreuve. Par conséquent, sa tâche va être compliquée.